Glossaire
Le glossaire est l’occasion de se rafraîchir la mémoire ou de découvrir de nouveaux mots. Le présent glossaire recense tous les mots que l’on a mis en évidence dans les dossiers pédagogiques

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z




A



Accélérateur de particules
Les accélérateurs de particules sont des instruments qui utilisent des champs électriques et/ou magnétiques pour amener des particules chargées électriquement (électrons ou protons) à des vitesses très élevées, proche de celle de la lumière. Les accélérateurs de particules ont plusieurs applications :
Ex. Le plus puissant accélérateur de particules au monde, le  Large Hadron Collider (LHC),  sera mis au point par le CERN d’ici à 2007. Les physiciens attendent notamment du LHC la mise en évidence d'une particule dont les théoriciens prédisent l'existence depuis presque trente ans : le boson de Higgs. Notons que cette particule est supposée pouvoir expliquer l'origine de la masse de toutes les particules de l'Univers, y compris la sienne.

Apatride
Déf. : Un apatride est un individu sans nationalité légale (Petit Larousse 2003)
Selon la convention de New York du 28 septembre 1954, le terme apatride s'applique à toute personne qu'aucun Etat ne considère comme son ressortissant, en vertu de la législation en vigueur sur son territoire. Il s’agit donc de personnes qui n’ont plus de nationalité. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce processus: un gouvernement peut, par exemple, priver arbitrairement de leur nationalité des groupes ou des individus. Ou bien un transfert de territoire ou de souveraineté modifie le statut des citoyens.
Ex. À la suite de la Révolution bolchevique, les réfugiés russes ayant quitté leur pays ont été massivement dénationalisés par l'URSS. Ils sont donc devenus des apatrides.
Lien : UNHCR : www.unhcr.fr

Armes chimiques
Les Nations Unies définissent les armes chimiques comme « toute substance chimique qui, à cause de ses effets sur les organismes vivants, peut entraîner la mort, une perte temporaire de performance, ou une lésion permanente aux humains ou aux animaux ». On recense actuellement une vingtaine d’armes chimiques, parmi lesquels le sarin et le napalm.
Ex. Le 20 mars 1995, un attentat au gaz sarin a été perpétré par  la secte Aum Shinrikyo dans le métro de Tokyo. Cette attaque terroriste causa la mort de douze personnes et en intoxiqua environ 5’500 autres.

Armes biologiques
Les armes biologiques consistent en l’utilisation de germes pathologiques - virus, bactéries, champignons, toxines et micro-organismes - dans le but de provoquer intentionnellement la maladie ou le décès d'êtres humains, d'animaux ou de plantes.
Ex. Durant le 20ème siècle, l’utilisation des armes biologiques était étroitement liée à la guerre. Ainsi, par exemple, durant la Deuxième Guerre mondiale, les Japonais ont largement diffusé la peste sur des villes chinoises. Aujourd’hui, on craint principalement les attaques bioterroristes. 

Armes de destruction massive
Amnesty International définit les armes de destruction massive (ADM) comme « des armes capables de tuer un très grand nombre de personnes, indistinctement civiles et militaires. » Il existe trois types d’armes de destruction massive : les armes nucléaires, les armes biologiques et les armes chimiques.
Ex. La bombe nucléaire Little Boy, larguée le 6 août 1945 par les Américains sur la ville japonaise d’Hiroshima, tua 66’000 personnes et en blessa 69’000 autres sur le coup.

Astrophysique
L'astrophysique est une branche de l'astronomie qui étudie les phénomènes physiques de l'Univers. Les astrophysiciens s’intéressent notamment à la nature physique et à la structure des corps célestes (étoiles, planètes, trous noirs, etc.), la façon dont ils se sont formés et les lois qui régissent leur évolution et leurs interactions dans l’Univers.
Ex. La théorie duBig Bang, c'est-à-dire la théorie selon laquelle une explosion serait à l'origine de l'Univers, est l’un des champs d’étude de l’astrophysique.

Atome
Toute la matière ordinaire est constituée d’atomes, eux-mêmes composés d’un noyau et d’électrons. Les protons et les neutrons, qui forment le noyau, sont constitués de quarks, les plus petites particules de matière connues à ce jour.
Ex. L’atome d’hydrogène est le plus simple des atomes.


B



Bioterrorisme
Le bioterrorisme consiste en l’utilisation ou la menace d'utilisation d’armes biologiques sans déclaration de guerre officielle, ni même nécessité que l'agresseur soit un État. Il se distingue en cela de la simple guerre biologique.
Ex. En 2001, des terroristes ont diffusé délibérément des bacilles du charbon par l’intermédiaire du service postal des Etats-Unis, provoquant 22 infections et5 décès.

Biochimie médicale
Dérivée à la fois de la chimie et de la biologie, la biochimie médicale étudie les dysfonctionnements des réactions biochimiques chez l’homme et vise ainsi à soigner les maladies d’origine moléculaires.
Ex. Grâce aux progrès en biochimie, les lésions moléculaires de certaines maladies d’origine génétique comme la mucoviscidose ou l’hémophilie ont été élucidées, ce qui devrait permettre de mettre en place des médicaments efficaces.


C



Circuit intégré
Aussi appelé « puce électronique », le circuit intégré est un circuit électronique miniaturisé à l'extrême, dont les composantes sont regroupées sur une mince plaquette de silicium. Après sa mis au point en 1958, le circuit intégré va permettre l’arrivée sur le marché de plusieurs mini-ordinateurs, inaugurant ainsi la troisième génération d’ordinateurs.
Ex. Aujourd’hui, nous trouvons des puces électroniques un peu partout : dans les cartes bancaires, les cartes TPG ou encore les cartes d’assurance maladie.  

Clonage
Le clonage est une technique qui permet, par manipulations cellulaires, d’obtenir un organisme ou un embryon génétiquement identique à un autre. On distingue le clonage thérapeutique dont le but est de soigner et qui permet, par exemple, le clonage de cellules de peau (technique très utilisée pour les greffes) du clonage reproductif dont le but est de constituer un être vivant.
Ex. En février 1997, le premier mammifère cloné de l’histoire naît : il s’agit de la très célèbre brebis Dolly.

Consolidation de la paix
Déf. : On entend par « consolidation de la paix » les politiques, programmes et initiatives qui visent à créer, dans les sociétés déchirées par un conflit, les conditions permettant de passer d’un état de guerre à un état de paix. Le but est d’atteindre une coexistence pacifique, une gouvernance démocratique et un  développement socioéconomique durable.
Les activités de consolidation de la paix peuvent prendre de multiples formes :

Ex. Entre 1992 et 1994, l’ONU a déployé au Mozambique 6625 militaires et personnel d'appui, 354 observateurs militaires, 1144 policiers civils, 355 membres du personnel international et 506 agents locaux afin de mener à bien une opération de consolidation de la paix nommée ONUMOZ.
Lien : La commission de consolidation de la paix (ONU) : http://www.un.org/french/peace/peacebuilding/

Convention
Déf. : Une convention est un accord officiel passé entre des individus, des groupes sociaux ou politiques, des Etats ; écrit qui témoigne de la réalité de cet accord. (Petit Larousse 2003)Les conventions internationales, représentent l’accord entre deux ou plusieurs États ou organisations internationales, comportant l'octroi réciproque de droits et l'acceptation d'obligations.
Ex. Les Conventions de Genève ou la Convention internationale des droits de l’Enfant correspondent à des accords officiels entre Etats.
Lien :
Moteur de recherche juridique international, Droits de l’Homme et Droit humanitaire :
http://www.whatconvention.org/

Coopération internationale
Déf. : La coopération internationale peut être définie comme un processus par lequel des individus et des organisations de différents pays oeuvrent ensemble à la réalisation d'un objectif ou d'un but qui, ne pourrait être atteint autrement.
Ex. Il existe aujourd'hui des centaines d'accords environnementaux internationaux nécessitant un degré important de coopération internationale pour leur mise en application.


D



Déclaration du Millénaire
La Déclaration du Millénaire correspond à la résolution adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies lors du Sommet du Millénaire qui s’est tenu en septembre 2000 à New York. Les États Membres des Nations Unies y ont déterminé huit objectifs essentiels à atteindre d’ici à 2015 : réduire l'extrême pauvreté et la faim, assurer l'éducation primaire pour tous, promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies, assurer un environnement durable et finalement mettre en place un partenariat mondial pour le développement.
Ex. Plus de 1,2 milliards d'hommes et de femmes vivent dans la plus grande pauvreté avec moins de 1 dollar par jour, essentiellement en Asie du sud et en Afrique.

Démocratie
Déf. : Régime politique dans lequel le peuple exerce sa souveraineté lui-même, sans l’intermédiaire d’un organe représentatif (démocratie directe) ou par représentants interposés (démocratie représentative).Un régime ou une société dits « démocratiques » sont associés à certains droits politiques et sociaux dont doivent bénéficier l’ensemble des citoyens : conduite d’élections véritablement libres et équitables, respect effectif des droits de l’homme, indépendance et liberté des medias,…
Quelques éléments permettant de définir la démocratie :

Ex. L’ONG américaine Freedom House estime, à partir de données de 2001, que 120 des 192 pays du monde ont un gouvernement démocratiquement élu, soit 62,5 % des pays et 58,2 % de la population mondiale.

Délégation et délégué
Déf. : On entend par « déléguer » l’acte par lequel une autorité charge une autre autorité d’exercer ses pouvoirs à sa place. Un délégué est donc quelqu’un à qui on  transmet ou confit un pouvoir.
Les délégués internationaux sont chargés d’agir au nom d’une organisation ou d’un Etat qu’ils représentent.
Ex. Quelque 8'000 employés de délégation soutiennent les activités du CICR. Ils apportent leur connaissance du terrain ainsi que des compétences intégrées au contexte local. Ils exercent des fonctions comme celles de responsable logistique, coordinateur de programmes, secrétaire, interprète, ou chauffeur.
Ex. Chaque année entre 50'000 et 70'000 délégués non gouvernementaux viennent participer à des réunions internationales à Genève.

Dépositaire
Déf. : Personne morale ou physique à qui a été remis un dépôt, à qui l’on a confié quelque chose. (Petit Larousse 2003)
Ex. Le dépositaire d’un traité international. Le Traité de Vienne sur le droit des traités de 1969 stipule à ses articles 16, 76 et 77 que « (l)orsqu'un traité a été conclu, les instruments écrits qui apportent la preuve formelle du consentement à être lié, ainsi que les réserves et les déclarations, sont remis à un dépositaire ». Le Conseil fédéral suisse est ainsi le dépositaire historique des Conventions de Genève depuis 1864. Bien qu’un nombre toujours plus important de pays les ait adoptées aujourd’hui, le Conseil fédéral continue à en être le dépositaire.

Détecteur de particules
Les détecteurs de particules sont utilisés en physique fondamentale afin de rendre les particules visibles et de permettre ainsi aux physiciens d’étudier avec précision leurs trajectoires, caractériser chacune de ces particules et étudier les nombreuses possibilités d'interactions. Les détecteurs sont complémentaires aux accélérateurs de particules. Ils sont formés de différents types d'équipements, chacun capable de reconnaître et de mesurer un ensemble de propriétés des particules, telles que la charge, la masse et l'énergie.
Ex. La chambre à bulles, la chambre à traces et le compteur Geiger sont, par exemple, des détecteurs de particules.

Développement
Déf. : Amélioration qualitative durable d’une économie et de son fonctionnement. (Petit Larousse 2003)
On distingue les pays développés (Etats-Unis, France, Allemagne, Suisse, Japon, Australie,…) des pays en développement (Brésil, Bolivie, Sénégal, Afrique du Sud, Chine, Indonésie,…). Plusieurs indicateurs sont utilisés pour mesurer le développement d’un pays. Le plus utilisé a longtemps été le Produit National Brut (PNB) qui correspond à la valeur totale de la production de biens et de services d'un pays au cours d'une année.
Mais depuis quelques années, le Programme des Nations unies pour le développement a élaboré un nouvel instrument : l’indicateur de développement humain ou IDH. Cet indicateur, échelonné entre 0 et 1, est calculé à partir de trois éléments : la longévité (espérance de vie à la naissance), le niveau d’éducation (scolarisation/alphabétisation) et le niveau de vie (PIB/pouvoir d’achat).
Ex. En 2002, l'IDH de la Norvège était de 0,942 (1ère position) et celui de la Sierra Leone était de 0,275 (173ème position).
Lien : Le programme des Nations unies pour le développement : http://www.undp.org/french/

Développement durable
Déf. : Selon la définition proposée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (Commission Brundtland), le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de " besoins ", et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »
La question centrale autour de la notion de développement durable est la suivante : comment répondre aux besoins actuels sans limiter la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins ? Le développement durable concerne essentiellement l’homme ; la préservation de l’environnement n’est pas une fin en soi, mais un moyen afin d’assurer à l’homme une existence future permettant de satisfaire ses besoins.
Ex. Le Sommet de la Terre de Rio, de 1992, a été le point de départ d’un vaste mouvement en faveur de l’environnement qui s’est par exemple concrétisé par la signature du protocole de Kyoto limitant les droits d’émission de gaz à effet de serre. L’agenda 21, le texte qui a résulté de cette conférence, fait figure de programme pour le 21ème siècle (800 pages, 40 chapitres, 25000 articles) et liste les grands principes d’action souhaitables dans des domaines aussi variés que l’économie, la gestion des ressources naturelles, l’éducation et la participation des femmes.
Lien : http://www.ledeveloppementdurable.fr

Droits de l’Homme
Déf. : Droits et libertés que chaque individu possède et qui garantissant la reconnaissance de la dignité inaliénable de la personne humaine.
Les Droits de l’Homme ou Droits Humains représentent des droits minima considérés communs à l’ensemble des populations humaines. La Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis de 1776 et la Déclaration française des Droits de l’Homme et des Citoyens de 1789 intègrent de tels droits. En 1948 est signée la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, qui a vocation à être appliquée dans le monde entier.
Les Droits de l’Homme ont des caractéristiques spécifiques :

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 proclame, entre autre :

Liens :
La Déclaration Universelles des Droits de l’Homme : http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm  
Cour Européenne des Droits de l’Homme : www.echr.coe.int

Droit humanitaire ou droit des conflits armés
Ces deux expressions sont équivalentes. Elles désignent les règles du droit international s'appliquant aux problèmes humanitaires survenant en cas de guerre. Ces règles, définies par les Conventions de Genève (1864, 1949), de la Haye (1899, 1907, 1922) et d'autres textes, limitent le choix des méthodes, des moyens et des objectifs de combat; elles s'appliquent à la conduite du combat, au comportement des combattants, à la protection des personnes touchées par la guerre.
Le droit humanitaire a pour fonction principale de protéger les non combattants (civils, prisonniers, naufragés et blessés) et de réglementer les moyens et méthode de faire la guerre.
Les Conventions de Genève et de La Haye s’appliquent aux conflits internationaux et, dans une moindre mesure, aux conflits armés non internationaux. Pour ces derniers, les obligations concernent en particulier le devoir de traiter humainement les personnes qui ne participent pas directement aux hostilités ou qui ont cessé de combattre, l'interdiction des exécutions sommaires et l'octroi de garanties judiciaires nécessaires à un procès équitable. Deux Protocoles additionnels aux Conventions de Genève de 1949 furent signés en 1977, le Protocole II concernant spécifiquement les conflits armés non internationaux.
Le droit humanitaire tâche d’assurer un équilibre entre le principe d’humanité et les nécessités militaires.
Ex. Le CICR se veut être le garant du droit international humanitaire à travers les Conventions de Genève.
Liens : Le CICR : http://www.icrc.org/fre

Droit d’ingérence humanitaire
Déf. : Le droit d’ingérence est la reconnaissance du droit qu'ont une ou plusieurs nations de violer la souveraineté nationale d'un autre État, dans le cadre d'un mandat accordé par l'autorité supranationale.
Le droit d’ingérence s’est répandu sous la forme de droit d’ingérence humanitaire. L’ONU légitime ainsi certaines interventions dans un État afin de répondre à une situation de détresse humanitaire. Les États sont partagés sur la question de l’acceptation de ce droit, puisque le droit international ne confère droits et obligations aux États que sur la base de textes adoptés par ceux-ci, ou sur la coutume – pratique répétée et reconnue par l’État comme obligatoire. Le risque est que les décisions par les Nations Unies d’autoriser une ingérence humanitaire soient prises pour des raisons politiques et non uniquement afin de remédier à une situation d’urgence. Les Nations Unies ne peuvent intervenir que s’il y a une menace à la paix et la sécurité internationales. Néanmoins, le droit d’ingérence humanitaire s’est élargi depuis sa naissance à des situations nouvelles, et un afflux massifs de réfugiés peut suffire à justifier une intervention.

Droit international
Déf. : Le droit international public régit les relations entre les États ou entre les personnes ou entités de nationalités différentes. Les textes définissant le droit international sont les traités, les conventions et les accords entre États.
Parallèlement, la coutume est également une source du droit international. Le droit international coutumier est engendré par la pratique répétée des États et par la conviction que cette pratique est conforme à la loi. Un État est donc tenu de respecter le droit international coutumier, alors même qu’aucun texte ne l’explicite. La jurisprudence – les affaires jugées – permet d’éclairer le contenu du droit coutumier.
Le principal sujet du droit international est l’État, mais les organisations internationales prennent une importance croissante.
Quelques caractéristiques du droit international :


E



Etat de droit
Déf. : État dans lequel les pouvoirs publics sont soumis de manière effective au respect de la légalité par voie de contrôle juridique.
Un État de droit s’entend d’un État

La notion d’État de Droit est liée aux Droits de l’Homme, puisque ceux-ci protègent les individus contre la puissance de l’État et leur garantis le respect des droits fondamentaux.

Electromagnétisme
L’électromagnétisme est une branche de la physique qui étudie les phénomènes résultant de l’interaction des courants électriques et magnétiques (champ électromagnétique). 
Ex. L'utilisation des ondes électromagnétiques est devenue très importante, que ce soit pour les radars, la radio, la télévision, la téléphonie mobile ou même les micro-ondes.

Electrochimie
L’électrochimie analyse les liens qui existent entre la chimie et l’électricité. Elle décrit notamment les phénomènes chimiques couplés à des échanges réciproques d’énergie électrique. Cette discipline s'applique à divers domaines tels que les sciences de l'environnement, le stockage et la conversion d’énergie et le séquençage de l'ADN.
Ex. Les piles et les batteries sont des générateurs électrochimiques.


F



Faisceaux de particules
Les faisceaux de particules correspondent à des flux de particules produites par un accélérateur, triées puis concentrées sur une cible ou un détecteur.

Fission nucléaire 
La fission nucléaire est le phénomène par lequel le noyau d'un atome lourd (c'est-à-dire un atome dont le noyau contient beaucoup de nucléons, tels que l'uranium et le plutonium) est divisé en plusieurs nucléides plus légers. Cette réaction nucléaire se traduit par l'émission de neutrons et un dégagement d'énergie très important : ≈ 200 MeV
Ex. La découverte de la fission nucléaire a permis l’élaboration de la bombe nucléaire.

Fracture numérique
Cette expression est utilisée pour désigner l’écart entre les pays développés et les pays en voie de développement en matière d’utilisation et d'accès aux technologies de l'information et de la communication (TIC).
Ex. Dans  son dernier rapport sur le développement humain, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) nous rappelle que les ¾ des internautes vivent dans les pays de l’OCDE à revenu élevé qui abritent seulement 14% de la population mondiale.


G



Génie génétique
Ensemble de techniques permettant de modifier le patrimoine héréditaire d'une cellule par la manipulation de gènes in vitro. Le génie génétique a de nombreuses applications  dont notamment la médecine, l’agriculture et les denrées alimentaires.
Ex. Grâce au génie génétique,le premier vaccin issu du génie génétique a été homologué en 1985. Il protège du virus de l'hépatite B et, par conséquent, peut prévenir une cirrhose ou un cancer du foie.

Génocide
Déf. : Ce terme désigne tout acte commis dans l'intention de détruire méthodiquement un groupe national, ethnique, racial ou religieux.
La Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (1948) définit le crime de génocide comme ceci : « le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après, commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :

- Meurtre de membres du groupe
- Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe
- Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle
- Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe
- Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe. »
Le crime de génocide a pour la première fois été puni par le Tribunal de Nuremberg en 1945, à l’encontre des criminels de guerre nazis pour leur implication dans la tentative de destruction des peuples juifs et tsiganes d’Allemagne. Afin de juger de tels crimes, la Cour Internationale de Justice a été créé en 2002. Elle est également compétente pour les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et les crimes d’agression.
Ex. Entre avril et juillet 1994, entre 800’000 et un million de Tutsis rwandais ont été massacrés.

Liens : La Cour Internationale de Justice : http://www.icj-cij.org/

GRID
Le GRID (Globalisation des Ressources Informatiques et des Données), souvent nommé par sa traduction anglaise « Grille », est tout simplement le Web du futur. Selon ses concepteurs, la Grille offrira à chacun la puissance de calcul et la mémoire de tous les ordinateurs réunis de la planète.
Ex. La technologie du GRID pourrait, par exemple, se révéler très utile dans la gestion des crises humanitaires.
Sa puissance pourrait, en effet, permettre de transmettre plus rapidement des images satellites au personnel humanitaire engagé sur le terrain et permettre ainsi de gagner un temps précieux dans le secours aux victimes.

Guerre civile
Déf. : Affrontement armé national qui oppose des combattants originaires d'un même État sur leur propre territoire. Ce conflit peut opposer les forces armées régulières à des groupes armés dissidents, ou des groupes armés entre eux.
Les objectifs d’une guerre civile peuvent être variables :

La période des décolonisations a vu naître de nombreuses guerres d’indépendance. Durant la Guerre froide, les deux blocs (communiste, emmené par l’URSS, et capitaliste, emmené par les Etats-Unis) ont apporté leur soutien à des mouvements partageant leur idéologie respective, alimentant la guerre. Depuis la fin des guerres d’indépendance, les guerres civiles sont les conflits les plus fréquents.
Soulignons que la guerre entre des entités non étatiques pose le problème de l’application du droit humanitaire, destiné à l’origine aux conflits entre États.
Ex.  Entre 2002 et 2006, la Côte d’Ivoire est déchirée par une guerre civile opposant rebelles et gouvernement ivoirien.


H



Hadronthéarpie
Technique de radiothérapie consistant à irradier à l'aide de photons, de protons ou d'ions de carbone les cellules cancéreuses malades. L'intérêt principal de cette technique par rapport aux autres thérapies utilisant les rayons X et gamma est l'absence de brûlure des tissus sains situés autour de la tumeur. En outre, il apparaît que les ions de carbone sont trois fois plus efficaces que les rayonnements classiques. Les ions sont  accélérés (grâce aux accélérateurs de particules) puis dirigés avec une grande précision.
Ex. Entre 1996 et 2000, le CERN a construit un accélérateur de particules circulaire à protons et à ionsnommé lesynchrotron PIMMSdestiné au traitement du cancer par hadronthérapie.

Humanitaire
Déf. : Le Petit Larousse définit le terme humanitaire comme une entité « qui recherche le bien de l’humanité, lutte pour le respect de l’être humain ». Dans la même veine, l’éthique humanitaire repose sur la conviction qu’il est juste de venir en aide à quiconque est en situation de danger grave.
Ex. L’aide humanitaire, l’action humanitaire. Le CICR, Médecins Sans Frontières ou encore Handicap International sont des organisations dites humanitaires.


I



Immunité
Déf. : Droit de bénéficier d’une dérogation à la loi commune ; privilège. (Petit Larousse 2003)
Ex. L’immunité diplomatique est accordée aux différentes ambassades présentes sur le territoire d’un Etat tiers.

Interdiction de la guerre
Avant 1919, il n’existait aucune restriction à la guerre entre États. Néanmoins la volonté d’instaurer une paix durable n’est pas nouvelle. Mais la création d’institutions et de lois dans ce but ne date que de moins d’un siècle. Il y a eu plusieurs tentatives afin de rendre la guerre hors-la-loi. La Société des Nations, créée en 1919 suite à la première guerre mondiale, est la première institution internationale qui entend résoudre les litiges entre États par voie d’arbitrage lorsque cela est possible. La guerre est encore autorisée, mais des tentatives de règlement pacifique doivent avoir été tentées par les États opposés. C’est en grande partie l’horreur de la guerre de la première guerre mondiale qui a permis aux états d’œuvrer ensemble à la création de cette organisation.
La Charte des Nations Unies va nettement plus loin et interdit l’usage de la force aux États, à l’exception de certaines situations pouvant justifier la légitime défense ou présentant des menaces à la paix et à la sécurité internationale.

Intergouvernemental
Déf. : Qui concerne plusieurs gouvernements. (Petit Larousse 2003)
Ex. Les réunions du G8 sont intergouvernementales.

Internet
Internet est le réseau informatique, étendu à l'échelle de la planète, reposant sur le protocole de communication IP (Internet Protocol). Il rend accessible au public les services que sont, par exemple, le courrier électronique et le web.


L



Large Electron Positron (LEP)
Inauguré au CERN en 1989, le Large Electron Positron (LEP), était un énorme accélérateur  de particules installé dans un anneau souterrain de 27 km de circonférence. Il a été démantelé en septembre 2000 pour laisser sa place au LHC.
Ex. Le LEP était enfoui dans un tunnel à 100 m sous terre. Des faisceaux d’électrons et leurs antiparticules, les positrons, tourbillonnaient dans des directions opposées, pratiquement à la vitesse de la lumière. À quatre points situés autour de l’accélérateur, des détecteurs de grande taille ont observé ce qu’il se produisait dans ces collisions.

Large Hadron Collider (LHC)
Le LHC sera mis au point par le CERN d’ici à 2007 et représentera alors le plus puissant accélérateur de particules au monde. Selon les chercheurs du CERN, le LHC sera capable de sonder la matière comme cela n’avait jamais été fait auparavant et cela pourrait même changer notre vision de l'univers !
Ex. Selon le CERN, le LHC sera capable de produire 10 pétaoctets de données, soit plus de mille fois la quantité d'information contenue dans tous les livres imprimés sur la planète et près de 10 % du volume total d'informations produit par l'homme !
Légitime défense
Déf. : Droit de riposter par un acte interdit et de façon proportionnée pour se protéger ou pour protéger autrui contre un acte de violence.(Petit Larousse 2003)
Le droit international consacre aujourd’hui le principe de règlement pacifique des différends. Mais l’exception à cette règle est la légitime défense, qui permet de riposter dans certaines situations :
L’exercice de la légitime défense n’est pas un droit de ne pas respecter les règles existantes, et doit être :
Lien hypertexte
Un lien hypertexte (ou hyperlien) est une référence dans un système hypertexte permettant de passer automatiquement d'un document consulté à un document lié. Il existe des liens internes (renvoyant vers une page du même site web) et des liens externes (renvoyant vers une page d’un autre site web). Ces liens permettent la recherche d'information sur Internet, l'accès à cette information et sa visualisation. Ils sont à la base du fonctionnement du web.


M



Maintien de la paix
Déf. : Les Nations unies définissent le maintien de la paix comme une façon d’aider les pays déchirés par des conflits à créer les conditions d’une paix durable. Le personnel de maintien de la paix des Nations Unies — soldats et officiers militaires, policiers et personnel civil en provenance d’un grand nombre de pays — surveille et observe les processus de paix qui se font jour dans des situations d’après conflit et aide les différentes parties en conflit à mettre en œuvre l’accord de paix qu’elles ont signé.
Le maintien de la paix est devenu une des missions principales des Nations Unies, bien que la Charte des Nations Unies ne le mentionne pas en tant que tel. A cet effet, le Département des Opérations de Maintien de la Paix peut, sur résolution du Conseil de Sécurité, demander à des pays membres de constituer une force de maintien de la paix.
Les opérations de maintien de la paix ont beaucoup évolué depuis la création en 1948, de la première mission en Palestine. Elle avait à l’époque comme mission de surveiller la trêve. De nos jours, outre la composante militaire des opérations, une grande importance est donnée à la reconstruction des institutions, notamment politiques, des pays dans lesquels des opérations ont lieu. Il s’agit de permettre que la paix soit durable, et ceci selon les cas à travers :

Lien : Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU :
http://www.un.org/french/peace/peace/index.asp

Marqueurs radiopharmaceutiques
Le CERN définit le marqueur radiopharmaceutique comme « une substance qui contient des atomes radioactifs dans sa structure mais qui répond à des normes spécifiques lui permettant d'être utilisé sans danger sur les humains. » Ces marqueurs sont injectés aux patients atteints de cancer lors d’examens TEP. Une fois présents dans le corps humain, ils se fixent sur certains tissus ou organes. Puis, en se désintégrant, ils émettent des particules qui sont détectées et analysées, fournissant ainsi des informations sur le fonctionnement et le métabolisme du corps. Ils permettent aux médecins d'évaluer les caractéristiques fonctionnelles et morphologiques des organes malades.
Ex. Les marqueurs radiopharmaceutiques sont produits en utilisant les faisceaux de protons de haute intensité d'un accélérateur de particules.

Matière
La matière peut être définie comme la substance qui constitue tous les objets, tous les corps. En simplifiant, on peut dire que tout ce qui a une masse est de la matière.

Météorologie
La météorologie est la science qui étudie l'atmosphère terrestre et les phénomènes qui s’y produisent. Le météorologue observe et analyse les 30 premiers kilomètres de l’atmosphère en contact avec la surface de la Terre : la troposphère et la stratosphère inférieure.

Microprocesseur
Le microprocesseur, apparu en 1971, est le descendant direct du circuit intégré. Mais alors que les premiers circuits intégrés ne contenaient guère plus de 10 à 15 composants, le premier microprocesseur, baptisé 4004, comportera 2’300 transistors ! Plus petit qu’un ongle, ce circuit exécute jusqu’à  60'000 opérations par seconde. Avec l’invention du microprocesseur apparaît la quatrième et dernière génération d’ordinateurs. 
Ex. Les microprocesseurs constituent aujourd’hui l’unité centrale de traitement d’un micro-ordinateur, mais sont également utilisés dans de nombreux autres équipements (téléphones, appareils électroménagers, etc.)

Migration
Déf. : Déplacement de population d’un pays dans un autre, pour s’y établir. (Petit Larousse 2003)
Selon la Commission mondiale sur les migrations internationales (CMMI), on dénombrait presque 200 millions de migrants internationaux en 2005, en tenant compte uniquement de ceux qui ont vécu hors de leur pays pendant plus d’un an et des 9,2 millions de réfugiés. On est ainsi passé de 82 millions de migrants internationaux en 1970 à 175 millions en 2000 et près de 200 millions en 2005, près de la moitié de ces migrants étant des femmes (48,6%).
Liens : Organisation Internationale des Migrations (OIM) : http://www.iom.int/


N



Nations Unies – Assemblée générale / Conseil de sécurité
L’Organisation des Nations Unies (ONU) a vu le jour en 1945, à la suite de la 2ème guerre mondiale, en vu d’établir une paix durable. Mais les activités de l’ONU couvrent aujourd’hui de très nombreux domaines, des Droits de l’Homme (Commission des Droits de l’Homme) à l’Environnement (PNUE), en passant par le Développement (PNUD, CNUCED) ou encore la Santé (OMS). Les membres de l’ONU sont passés de 51 en 1945 à 191 en 2005, et représentent donc la quasi-totalité du monde. Tout les États membres, indépendamment de leur importance économique, démographique ou autre, dispose d’une voix lors des votations dans les organes du système des Nations Unies.

L’Assemblée Générale est un organe comparable à un parlement, et au sein duquel tous les pays sont représentés. Les décisions importantes (budget, maintien de la paix,…) doivent être prises à la majorité des deux tiers, mais la pratique du consensus a pu émerger grâce à la fin de la Guerre froide. L’Assemblée émet des recommandations – non contraignantes pour les États mais importantes pour l’opinion publique.
Le Conseil de Sécurité est chargé, en vertu de la Charte des Nations Unies, des questions relatives au maintien de la paix et de la sécurité internationales. Il est composé de 15 membres, donc 5 sont permanents (USA, Chine, France, Royaume-Uni, Fédération de Russie), les autres étant élu par l’Assemblée Générale pour une durée de 2 ans. Les membres permanents ont la possibilité de bloquer les votes (qui sont faits à la majorité de 9 membres) par un simple refus. Le Conseil de Sécurité est le seul organe à pouvoir, dans de rares cas, autorisés des membres à recourir à tous les moyens appropriés pour parer à une situation de menace à la paix et à la sécurité internationales.
Le système des Nations Unies comprend de nombreux autres organes, dont le Conseil Économique et Social et la Cour Internationale de Justice, et plus de 30 organisations apparentées.
Liens :
Des réalisations incontestables : http://www.un.org/french/aboutun/achieve.htm
L’ONU en bref : http://www.un.org/french/aboutun/ONU_en_bref/index.html#un

Nerica
Mis au point au milieu des années 90, le Nerica ou New rice for Africaest une variété de riz obtenue par le croisement de riz asiatique et de riz africain qui permet des gains de rendement substantiels. En outre, selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ce riz atteint sa maturité 30 à 50 jours plus tôt que les variétés traditionnellement cultivées, possède une teneur en protéines beaucoup plus élevée et se révèlerait plus résistant aux maladies, à la sécheresse et aux sols acides.
Ex. Le NERICA apparaît aujourd’hui comme un symbole d’espoir pour la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne, la région la plus pauvre du monde.


O



Organismes génétiquement modifiés (OGM)
Un OGM est un animal, une plante ou un micro-organisme dans lequel l'homme a introduit un ou des gènes étrangers pour l'acquisition d'un caractère nouveau. Cette technique est aujourd’hui principalement utilisée dans l’industrie pharmaceutique et dans l’agriculture
Ex. Le maïs transgénique.

Organisation Non-Gouvernementale (ONG)
Déf. : La notion d'organisation non gouvernementale (ONG) a été élaborée par les Nations unies pour définir les organisations indépendantes des Etats et avec lesquelles l'ONU entretient des relations. Les ONG sont des organismes dont le financement est essentiellement assuré par des dons privés et qui s’occupent de quantité de problèmes et de causes, allant des échanges scientifiques à la religion, à l’aide d’urgence et aux problèmes humanitaires.
Les ONG humanitaires se sont principalement développées suite à la Deuxième Guerre mondiale pour reconstruire l’Europe.
Une organisation non gouvernementale répond, en principe, aux critères suivants:

Ex. Médecins Sans Frontières (MSF), OXFAM et Care sont des ONG.
Liens : Répertoire des principales ONG suisses : http://www.interportal.ch/

Organisation Internationale (OI)
Déf. : Association d’États souverains établie par un accord (traité international qui devient son statut) entre ses membres et dotée d’un appareil permanent d’organes communs chargés de la réalisation d’intérêts communs par une coopération entre eux. Les OI possèdent une personnalité juridique distincte de celle des États membres.
Les caractéristiques des organisations internationales sont les suivantes :

Les OI prennent en charge deux types d’activités :

Ex. L’ONU, l’OIT et l’OMS sont des organisations internationales. 
Liens : Répertoire des Organisations internationales installées à Genève : http://www.cagi.ch/fr/IGO.htm


P



Païen
Adepte des cultes polythéistes (c'est-à-dire de la croyance en plusieurs Dieux) de l’Antiquité. 
Ex. Durant l’Antiquité grecque, les hommes croyaient en l’existence de douze Dieux. Parmi ceux-ci, la déesse de l'Amour Aphrodite, le dieu de la mer Poséidon et le dieu du feu et de la métallurgie Héphaïstos.

Particules
La théorie standard, communément admise, postule que l’univers est un gigantesque jeu de construction, chaque objet étant composé d’un assemblage de quelques blocs fondamentaux : les particules élémentaires.Celles-ci se répartissent en deux groupes, les quarks et les leptons, comprenant chacun trois familles.
Ex. Les neutrons, les protons et les électrons ont été appelés « particules élémentaires ».

Personnes déplacées internes
Déf. : Certains individus sont forcés de se déplacer dans leur propre pays à la suite de guerres, de violences généralisées ou encore de catastrophes naturelles. Leurs besoins s’apparentent souvent à ceux des réfugiés.
Les personnes déplacées sont protégées au niveau international par les instruments des droits de l’Homme ainsi que le droit humanitaire pour les situations de conflit. Il n’existe néanmoins pas de définition juridique des déplacés, qui sont considérés comme des civils.
Ex. En Colombie, par exemple, plus de 1'200'000 personnes ont été forcées d’abandonner leur maison pendant la dernière décennie.

Physique
La physique peut être définie comme « la science qui étudie, par l’expérimentation et par le développement de concepts et de théories, les propriétés fondamentales de la matière, de l’énergie, de l’espace et du temps. » 
(Encyclopédie Encarta). La physique présente deux grands volets : d’une part la physique fondamentale, dont le but est de comprendre les phénomènes physiques et de développer les connaissances que nous avons de la nature ; d’autre part la physique appliquée, que l’on appelle ainsi à partir du moment où l’objet d’étude est parfaitement déterminé, précis et concret.
Ex. La recherche sur les particules menée au CERN fait partie de la physiquefondamentale.

Physique nucléaire
La physique nucléaire est la science qui s'intéresse à l'ensemble des phénomènes physiques faisant intervenir le noyau atomique. Cette science est pour sa plus grande partie une science expérimentale.
Ex. Deux théories majeures vont favoriser la naissance de la physique nucléaire : il s’agit de la  théorie quantique et de la théorie de la relativité.

Physique médicale

Suite aux découvertes des rayons X (Rœntgen, 1895), de la radioactivité (Becquerel, 1896) et du radium (P. et M. Curie, 1898), les applications des rayonnements et des grands principes physiques ont rapidement été appliqués au domaine médical. Cela a notamment permis de développer l’imagerie médicale et les radiothérapies, techniques qui permettent de diagnostiquer et de traiter différentes affections. Aujourd’hui, c’est en radio-oncologie, à savoir dans le domaine du traitement du cancer par radiation, que la majorité des physiciens médicaux sont employés.
Ex. La radiothérapie, l’hadronthérapie, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et l’imagerie par ultrason sont toutes des applications de la physique médicale.

Principe de l’immunité de la population civile
Déf. : Selon ce principe, les personnes qui ne participent pas aux hostilités ne doivent, en aucune circonstance, faire l’objet d’attaques ; elles doivent être épargnées et protégées.
Pour faire respecter ce principe, le CICR maintient une présence permanente dans les zones où les civils sont particulièrement en danger et porte une attention particulière à informer les belligérants sur le droit humanitaire à titre préventif.

Prisonnier de guerre
Selon le CICR, un prisonnier de guerre est un combattant, généralement membre des forces armées d’une partie à un conflit armé international, ou un individu jouissant d’un statut juridique équivalent (les correspondants de guerre, les fournisseurs ou encore une population insurgée), qui tombe au pouvoir d’une partie adverse. La préoccupation principale du CICR est que les prisonniers de guerre et les internés civils soient traités conformément au droit international humanitaire.   
Lien : Le CICR : http://www.icrc.org/fre

Protocole
Déf. : Procès-verbal consignant les résolutions d’une assemblée ou d’une conférence. On emploie le terme « protocole » pour des accords moins formalistes que ceux qui font l'objet d'un « traité » ou d'une « convention ».
Ex. Les Protocoles additionnels I et II des Conventions de Genève datant de 1977, le Protocole de Montréal de 1987 relatif aux substances qui appauvrissent la couche d'ozone, le Protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre entré en vigueur le 16 février 2005.

Protoscientifique
Qui précède à la science.
Ex. Les plus anciens documents écrits d'investigations protoscientifiques viennent des cultures de la Mésopotamie : des données astronomiques, des substances chimiques et des symptômes de maladies étaient inscrits en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile.


R



Radiothérapie
La radiothérapie est une technique de traitement du cancer. Elle permet d’exposer les cellules cancéreuses à une émission de radiations qui va non seulement ralentir le processus tumoral mais également détruire les cellules malignes et donc faire disparaître la tumeur. La radiothérapie est parfois accompagnée par d’autres méthodes thérapeutiques comme la chimiothérapie ou la chirurgie. Traditionnellement, on utilise des rayons X  ou gamma pour l’irradiation. Cependant, depuis quelques années, l’hadronthérapie se développe.
Ex. 60 % des malades ayant un cancer seront soumis à une radiothérapie, c’est-à-dire qu'ils seront irradiés au cours du traitement de leur cancer.

Rapatrié
Déf. : On appelle rapatriés des citoyens se trouvant dans un pays étranger et contraints de rentrer dans leurs pays d’origine pour divers motifs, le plus souvent pour assurer leur sécurité à la suite de catastrophes naturelles, de révoltes ou de guerres.
Ex. En novembre 2004, suite à une forte instabilité politique et une augmentation dangereuse des violences « anti-françaises » en Côte d’Ivoire, la Croix rouge française a organisé le rapatriement en France de plus de 5’000 personnes.

Réfugié
Déf. : Selon l’article premier de la Convention des Nations Unies relative au statut des réfugiés (1951), un réfugié est «  une personne qui se trouve hors de son pays d’origine et qui risque réellement d’être victime de graves atteintes à ses droits fondamentaux à cause de ce qu’elle est ou de ce qu’elle croit. Cette personne ne peut pas ou ne veut pas retourner dans son pays parce que son gouvernement ne peut pas ou ne veut pas assurer sa protection ».
En raison des persécutions qu’il risque de subir, un réfugié a le droit d’être protégé contre un retour forcé dans son pays d’origine. Il a également le droit :

Ex. Lors de la partition de l’Inde, à la fin des années 1940, on assiste à la plus grande vague de réfugiés de l’histoire. De nombreuses personnes quittent le territoire de l’Inde actuel pour ce qui est aujourd’hui le Pakistan et vice versa, en raison de leur religion.

Responsabilité collective
Les Etats ont une responsabilité collective par rapport au respect des Conventions de Genève et des Protocoles par les autres Etats et les mouvements d'opposition armés. Ils ont en outre l'obligation de poursuivre devant leurs propres tribunaux les personnes soupçonnées d'avoir commis des infractions graves. Ils pourront aussi les remettre à un autre Etat afin qu'elles y soient jugées.

Révolution scientifique
La période qui s’étend de 1550 à 1730 est entrée dans l’histoire sous le nom de « Révolution scientifique » en raison des transformations radicales touchant toutes les disciplines traditionnelles. Cette période inaugure, en effet, la science moderne en introduisant de nouveaux concepts, de nouveaux objets d’étude et de nouvelles pratiques.
Ex. L’un des épisodes les plus importants de la Révolution scientifique estla remise en cause du système géocentrique en faveur du système héliocentrique.


S



Satellites géostationnaires
Il s’agit de satellites qui se déplacent en même temps que la Terre et qui sont donc fixes par rapport à un point de la surface. Ils sont situés à 35’786 km d'altitude au-dessus de l'équateur.
Ex. METEOSAT-8, qui a été lancé en 2004, est un satellite géostationnaire. Il transmet toutes les 15 minutes environ une image météorologique de l'Afrique, de presque toute l'Europe, ainsi que de la partie orientale de l'Amérique du Sud et de l'océan Atlantique.

Satellites polaires
Les satellites polaires sont des satellites qui se situent à seulement 850 km d'altitude. Ils offrent donc une meilleure résolution d’images et surtout l'observation des régions qui ne sont pas couvertes par les satellites géostationnaires. Comme chaque satellite polaire observe en général la planète entière à deux reprises sur une période de 24h, ils ne fournissent pas d’images continues d’un endroit déterminé.
Ex. Les satellites NOAA  (National Oceanic and Atmospheric Administration) sont des satellites météorologiques américains à orbite polaire. Leurs buts sont, entre autres, l’observation des phénomènes météorologique, la cartographie de la structure thermique des océans, l’agro-météorologie et l’étude de l’évolution de l’environnement marin et côtier. 

Scanner de tomographie par émission de positons (TEP)
Les scanners de tomographie par émission de positions sont principalement utilisés en cancérologie et en imagerie cérébrale. Ils permettent de visualiser les activités du métabolisme et plus précisément celles des tissus et des organes. Leur fonctionnement est associé aux marqueurs radiopharmaceutiques,  produits grâce aux accélérateurs de particules.
Ex. Grâce aux examens PET, il est notamment possible de diagnostiquer des tumeurs cérébrales et d’étudier les conséquences des troubles cardiaques sur les fonctions du cerveau.

Science
Le terme science vient du latin scientia, de scire, « savoir », et peut être défini comme « un ensemble de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d'objets ou de phénomènes obéissant à des lois et vérifiés par des méthodes expérimentales ».
Ex. La chimie, la physique, les mathématiques et la biologie sont des disciplines scientifiques.

Société civile
Déf. : Selon la définition des Nations Unies, la société civile comprend l’ensemble des entités légales à caractère national, régional ou international autres que les gouvernements fédéraux et les organisations internationale.
Le concept de société civile tend à regrouper les acteurs non étatiques agissant en commun à la défense de causes ou de populations particulières. Une distinction est souvent faite entre les organisations à but lucratif et les organisations à but non lucratif, ces dernières étant considérées comme appartenant à la société civile. Selon les définitions que l’on choisit, la société civile peut inclure les :

Ex. En Suisse, par exemple, en 1991, une coalition d’ONG, la Communauté de Travail des Œuvres d’Entraide, a lancé avec succès une pétition afin d’obtenir que la dette de plusieurs pays du tiers-monde vis-à-vis de la Suisse soit annulée par le gouvernement.

Société d’information
Terme qui désigne la société actuelle, où les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont présentes dans tous les domaines d’activité des hommes : enseignement, documentation, édition, commerce, finance, médecine, loisirs, recherche scientifique, etc.

Spatiocarte
Une spatiocarte est une carte géographique directement issue d'une photo prise par satellite. Elle se base sur l'interprétation d'images satellitaires, utilisées pour déterminer la nature et la position des objets qui doivent figurer sur la carte.
Ex. Il existe deux types de spatiocartes : les spatiocartes à vocation topographique et les spatiocartes à vocation thématique (carte de l'évolution de l'urbanisation, d’évaluation des dégâts de sinistres, d’occupation de sol, …)

Système géocentrique

Le géocentrisme est une conception de l’Univers selon laquelle la Terre est immobile au centre de l’Univers, tandis que le Soleil, la lune, les planètes et l’ensemble des étoiles fixes tournent autour d’elle. Elaboré entre autres par les savants grecs Aristote (384 av. J.-C - 322 av J.-C.) et Ptolémée (v.100 - v.170), ce système dominera la cosmologie jusqu’à l’acceptation du système héliocentrique.  

Système héliocentrique
Pour les défenseurs du système héliocentrique, c’est le Soleil qui est immobile au centre de l’Univers tandis que la Terre tourne sur son axe une fois par jour et fait le tour du Soleil chaque année.
Ex. Kepler, Galilée et Newton apporteront tous des éléments empiriques permettant de valider cette théorie.


T



Recueils de renseignements destinés à déterminer les trajectoires des roquettes et autres projectiles.

Théorie de la relativité
La théorie de la relativité est communément perçue comme un ensemble de deux théories formulées par Albert Einstein : la relativité restreinte et la relativité générale.  Dans cette théorie, l'espace et le temps ne sont pas identiques pour tous :  suivant la vitesse de l'observateur, l'espace rétrécit ou le temps ralentit. Ce phénomène a été vérifié expérimentalement. La relativité générale est une théorie géométrique de la gravitation.
Ex. Jusqu’à aujourd’hui, toutes les observations et expériences confirment la relativité générale d’Einstein, mais les physiciens imaginent  de nouveaux tests, toujours plus précis.

Théorie de l'évolution
C’est en 1859 que le biologiste britannique Charles Darwin publie « L’origine des espèces par la sélection naturelle », ouvrage de référence dans lequel le scientifique explique les mécanismes présidant à l'évolution des espèces dans la nature. En résumant, Darwin met en évidence deux processus fondamentaux. En premier lieu, il montre que tous les êtres vivants peuplant la Terre sont le produit d’une longue série de transformations biologiques que l'on appelle évolution. Ensuite, il postule que cette évolution se fait par sélection naturelle : les êtres qui sont le mieux adaptés à leur environnement survivent plus longtemps et se reproduisent en transmettant leurs caractéristiques à leur descendance, tandis que ceux qui sont moins adaptés à leur milieu  ont tendance à disparaître.

Transistor
Un transistor est un dispositif électronique composé de semi-conducteurs qui remplit le même rôle que la lampe à vide des premiers ordinateurs, mais est largement plus petit, moins cher à fabriquer et beaucoup plus fiable. Son invention en 1947 marque l’apparition des ordinateurs de deuxième génération.


W



World Wide Web
Le World Wide Web, communément appelé « le web », peut être traduit en français par « toile d’araignée mondiale ». Ce service offre aux utilisateurs d’Internet la possibilité de consulter en ligne une vaste étendue d’informations, présentées sous forme d’archives de magazines, de documentation à usage professionnel, de pages personnelles, de blogs, etc. Le fonctionnement du web repose essentiellement sur l’existence de liens hypertextes qui relient les pages des sites entre elles.